Chien du heaume

L’intrigue :

9782290029800_cb

source : j’ai lu

Chien du heaume est l’un de ces livres à l’ambiance étrange, crue, lourde. Loin des sentiers héroïques et des tueurs de dragons, son personnage principal, une survivante au sang chaud, est à la recherche d’un nom, de son nom. Une quête d’apparence simple pour qui connaît son passé. Chien du heaume, car c’est ainsi qu’elle est surnommée, n’est pas de ceux-là. Son seul souvenir : le sang gouttant du fer de la hache qui a pourfendu son père, un homme violent qu’elle ne regrette en rien. Écumant les routes à la recherche de ce souvenir, Chien du heaume est devenue une mercenaire à la poigne vive et destructrice où le sang de ses ennemis se mêle à la terre et rougit la neige des rudes hivers. Sa quête prend cependant un nouveau tournant. Dans une auberge où elle venait vendre la peau d’une bête tout juste tuée, elle aperçoit un homme portant une hache similaire à celle qui a vaincu son père.

Mon avis :

Pour tout joueur, de jeux de rôle ou de jeux vidéo, qui se respecte, Chien du heaume est, à mon sens, le héros rêvé. Elle ne craint rien et ne redoute personne. Qui, en jouant, ne s’est pas dit : « Tiens, lui, il m’énerve ! Je vais lui faire tâter de ma lame. » ? Et bien Chien du heaume est le genre de personnage à davantage manier sa hache que les mots. Et de temps en temps, ça fait du bien. Malheureusement pour nous, cela ne fonctionne jamais, car se déchaîner sur un garde ou même un quelconque passant amène toujours des complications funestes. Il est donc plaisant de voir ce personnage agir ainsi. C’est une petite revanche. Cela étant, là n’est pas le plus important dans cette histoire.

Chien du heaume est donc tout d’abord un personnage déstabilisant par sa facilité à se donner justice. Mais elle est surtout perdue, seule. Et cette quête que lui donne son auteur est des plus singulières. J’ai apprécié l’idée qu’elle ne soit pas responsable de la survie du monde ou même d’un royaume. Cette femme, mercenaire par nécessité, n’est à la recherche que d’un nom et sillonne les routes pour le trouver.

Du moins, est-ce ainsi qu’on la découvre. Car pour une fois, et c’est aussi l’une des plaisantes étrangetés de ce livre, l’héroïne ne change pas beaucoup de décors. Cela pourrait paraître décevant, c’est pourtant l’un des meilleurs aspects. On découvre Chien du heaume voyageuse et on s’attend à la suivre à travers le continent dans une quête épique, et on déchante vite. L’auteur remplace tout cela par la surprise d’une enquête et d’un territoire qui s’imprègnent petit à petit dans le cœur froid de Chien du heaume.

Si les univers crus et vraisemblables ne vous attirent pas, Chien du heaume est un livre que je vous conseille. L’ambiance est un peu déstabilisante pour qui est habitué à lire des quêtes de plus grande ampleur. Et ce changement me laisse une impression très positive. Les personnages se dévoilent petit à petit et les surprises sont là. Chien du heaume a un caractère très singulier, je vous assure, lisez-le, vous serez surpris.

L’auteur :

Justine Niogret

precédent2suivant2