Category Archiveexercice

Le monstre des collines (Albios)

Enfin, j’ai pris le temps d’écrire un nouvel exercice. Celui-ci sera divisé en trois parties, avec trois points de vue différents, comme pour L’apprenti hurkane (Axrel),L’apprenti hurkane (Guert) et L’apprenti hurkane (le roi). Cette fois, il y aura du sang, de la peur et de l’horreur car le monstre des collines rôde et guette le passage de deux jeunes frères. La crainte du plus jeune des deux frères est-elle fondée ? Ou n’est-ce qu’une légende pour effrayer les enfants ? Pour le savoir, je vous invite à lire la première partie du Monstre des collines.

Ah, la pêche

Voici un nouvel exercice d’écriture. Cette fois, ce ne sera pas la suite de l’aventure des changes-formes puisque trop peu de personnes m’ont dit la vouloir. Ainsi, voici un petit texte sur Allir et sa passion de la pêche.

Les changes-formes

Nous y voilà, les trois semaines de sondages sont écoulées. Le but de ce dernier était de savoir si vous vouliez ou non la suite, et un jour la fin, de l’aventure des changes-formes Alissart et Éloare. Sur les dix demandés, neuf m’ont répondu. Ce fut à peu de chose, mais les résultats sont là… Merci à tous les participants.

Attaque surprise

Nous voilà arrivés au dernier jour du sondage. Il ne vous reste donc plus qu’aujourd’hui pour dire si vous voulez la suite des aventures d’Alissart et de sa femme Éloare. Sept personnes sur dix m’ont dit oui sur ma page facebook. Si vous voulez en être, n’hésitez pas à vous rendre sur ma page ou à me laisser un commentaire sur ce site.

Mais, comme nous sommes mercredi et que le sondage n’est pas terminé, je vous présente le quatrième texte de l’histoire des changes-formes : Attaque surprise.

L’éveil brutal

Nous sommes mercredi ! Et en attendant la fin du sondage qui dira si vous voulez la suite ou non de l’aventure des change-formes, Éloare et son mari Alissart, je suis bien décidé à écrire encore. Ainsi, voici L’éveil brutal, la troisième partie de leur aventure.

Pour rappel, la semaine dernière j’ai décidé d’écrire une suite à l’un de mes exercices d’écriture (Fuite vers le nord-ouest, La réserve de blé). Ainsi, et pour savoir si je devais continuer, j’ai demandé à ceux qui me suivent sur internet leur avis. Vous avez donc jusqu’au mercredi 14 octobre pour me dire si vous voulez la suite. Quatre personnes sur un minimum de dix m’ont déjà dit oui sur ma page facebook. Allez-vous vous aussi me dire oui ?

La réserve de blé

La réserve de blé est une idée de projet que j’aimerais vous faire partager. En réalité, c’est en repensant à mes textes et aux retours que j’en ai eu que m’est venu le désir de reprendre Fuite vers le Nord-Ouest et d’y ajouter une suite sous forme de court texte, comme le premier.

Ainsi, j’aurais aimé savoir ce que vous en pensiez et si vous aussi, vous vouliez une suite. Car je pensais continuer cette aventure, sous la même forme, et y apporter une petite partie par semaine. Le mercredi pourquoi pas. Si vous voulez la suite, faîtes le moi savoir dans les commentaires.

Izmir Kurkewaïn

Cherchant gloire et aventure, le chevalier Izmir Kurkewaïn, s’apprête à pénétrer dans une grotte où pouvoir et gloire riment avec danger et mort certaine. Mais cela n’est que le quotidien des héros. Lame au clair, il est prêt à tout.

Le jour de paye

Voici venir un nouvel exercice d’écriture : l’histoire d’Amron est celle d’un enfant des rues parmi tant d’autres qui se doit de survivre. Entouré par la richesse, il se forge son propre destin.

Alzouvir

Parmi les nombreux réfugiés, j’ai décidé de suivre Alzouvir pour écrire la troisième partie de mon dernier exercice en date, me permettant ainsi de l’achever.

Si vous découvrez mon site, laissez moi vous présenter le but de mon exercice d’écriture. Désireux de travailler sur différents points de vue, sur des personnages aux passés et aux aspirations diverses, j’ai décidé d’écrire trois courts textes qui se suivent en changeant à chaque fois de héros. Ainsi, dans le premier vous suivrez le passeur, qui tente de faire traverser une frontière à des réfugiés. Puis, une petite fille apeurée mais accompagnée par son père qui est là pour l’aider dans cette terrible épreuve. Et enfin, Alzouvir, qui possède un secret que je ne peux vous révéler.

La petite fille

Changeant de point de vue pour celui d’une petite fille, j’ai continué la fuite des réfugiés. Cette fois-ci encore, ils sont loin d’avoir rejoint une terre de paix, une terre où leurs dirigeants n’ont pas pour obsession de les annihiler.

Si vous n’avez pas lu la première partie, je vous invite à suivre les conseils du passeur.